BOIS FRANCS DV

 

Établi en Outaouais depuis sa fondation en 1992, Bois Francs DV compte aujourd’hui 35 employés et exporte dans plus de quinze pays à travers le monde. Forte de son expertise et d’une gestion des opérations bien rodée, l’entreprise ne cesse de développer son réseau de distribution. Selon les pays, Bois Francs DV travaille avec des agents commerciaux ou effectue directement les ventes par le biais de ses différents bureaux et entrepôts. Pour n’en citer qu’un, son implantation en Chine lui permet de mieux se positionner face au marché en étant pro actif et compétitif en terme de rapidité de livraison. Qualité des produits, compréhension des besoins des clients, adaptabilité et flexibilité sont leurs mots d’ordre pour contribuer à rendre des milieux de vie chaleureux tout en respectant l’environnement.

 

 

Faits saillants:

  •  80% du chiffre d’affaires à l’exportation avec de nouvelles destinations d’exportations prévues pour les années à venir.
  •  Bois Franc DV est physiquement présent au Canada, en Chine, aux États-Unis, en Europe

  • L'entreprise exporte dans plus d’une quinzaine de pays à travers le monde (Canada, États-Unis, Chine, Italie, Angleterre, Portugal, Allemagne, Espagne, Belgique, Japon, Vietnam, Corée et Taiwan...)

 

 

« L’Asie est un marché regorgeant de nouvelles possibilités de développement. En effet, plusieurs pays en croissance s’annoncent prometteurs pour les prochaines années. La main d’oeuvre étant plus abordable et les conditions plus favorables au commerce, nous y voyons là une opportunité d’ajout de nouvelles destinations d’exportation. »

- Viateur Girard, Président de Bois Francs DV

 

Prix et distinctions:

  •  Prix MercadOr Outaouais 2014 - Implantation à l’étranger

  • Prix Reconnaissance de la Chambre de Commerce Vallée Petite-Nation 2015 - Grande entreprise Production Services Transformation

  • Finaliste au provincial dans la catégorie PME exportatrice au programme PME Banque Nationale 2015

Avis d'expert 

Pour une efficacité accrue à l’international, il importe de maintenir une planification adéquate des activités logistiques, de connaître les différentes routes, les temps de transit et les tarifs. Une bonne planification permet d’éviter des frais additionnels à destination comme les surestaries ou l’entreposage. Les coûts de transports sont une dépense considérable pour les entreprises exportatrices, ils sont devenus un élément essentiel dans les calculs du prix de vente. 

Les marchés asiatiques sont d’excellents choix pour les exportateurs Canadiens. Comme le Canada importe beaucoup plus qu’il n’exporte vers l’Asie, les armateurs, pour éviter de retourner leurs équipements vides à l’origine, offrent alors des taux maritimes beaucoup plus avantageux.   

Comme le constate Bois Francs DV, la proximité physique des marchés asiatiques est un élément clé.  Cela permet de desservir beaucoup plus compétitivement, et rapidement, les marchés environnants. 

 

Gabrielle Roy, Spécialiste en logistique de transport


PUBLIREPORTAGE PARU DANS LE JOURNAL LES AFFAIRES


NOS PARTENAIRES