ORTHOCANADA

 

Actif Hors Québec depuis 25 ans, OrthoCanada est, avec plus de 120 marques disponibles, le principal fournisseur au Canada en équipements et produits destinés aux professionnels de la santé dans le secteur médical et plus particulièrement la physiothérapie et la réadaptation.

Son équipe, composée notamment de deux physiothérapeutes, deux kinésiologues et un ingénieur biomédical, travaille en collaboration étroite avec les thérapeutes et fabricants afin d’offrir des produits novateurs améliorant le confort et les résultats de traitements des patients.

 

Faits saillants:

  • Exporte partout au Canada
  • Plus de 400 colis envoyés par semaine 
  • Réalise 85% de son chiffre d’affaires Hors Québec et se positionne comme l’un des plus importants clients de FedEx en Outaouais. 
  • Ses principaux clients sont les cliniques de physiothérapie, les centres de réadaptation, les hôpitaux, les résidences de personnes âgées, les universités et laboratoires de recherche ou encore les équipes de sportives professionnelles. 

«Notre expertise très pointue et notre notoriété étant établies au sein de l’industrie, notre croissance passera, dans les prochaines années, par des acquisitions stratégiques et un nouveau siège social regroupant tout notre personnel dans un environnement de travail à la fine pointe de la technologie. » - Alain Veilleux, directeur OrthoCanada.

Récompense:

  • Élue entreprise de l’année 2013 par la Chambre de Commerce de Gatineau

 

AVIS D'EXPERT

Me Hugues Boisvert, LL.L., LL.B. 

Avocat-Fondateur, Hazlolaw-avocats d'affaires

 

La croissance par acquisitions stratégiques requiert une vision claire et complète de la part de l’équipe de direction. Trop fréquemment, nous voyons des compagnies qui s’engagent à payer trop cher pour leur acquisition car ils ont surestimé les économies d’échelles et se sont enamourés de la cible pour des raisons qui ne tiennent pas la route après coup.

Une acquisition doit correspondre à la mise en œuvre d’un plan stratégique défini avant le début de l’opération car le risque couru est celui de l’improvisation stratégique, mû par un désir malavisé de grandir à tout prix. 

Lors du processus de vérification diligente, nous demandons les 3 questions suivantes à nos clients qui souhaitent acquérir des entreprises établies à l’étranger: (1) Quelles connaissances avez-vous du marché local, de la cible de l’acquisition et de son évolution? (2) Est-ce que vous avez considéré tous les risques, y inclus les répercussions sur les opérations de la société mère, et les différences de culture entre cette dernière et la cible?  (3) Quelles connaissances avez-vous des concurrents de la cible d’acquisition et des stratégies qu’ils mettent en œuvre ? 

Une intégration ratée est la cause d’échec la plus fréquente des opérations de F&A et malheureusement, les facteurs intangibles n’apparaissent pas toujours au bilan. Il est donc primordial de faire ses devoirs sur le terrain, de rencontrer les personnes clés et de s’assurer de monter un plan B, au cas où ces dernières quitteraient après la clôture de l’acquisition.


PUBLIREPORTAGE LES AFFAIRES


PARTENAIRES