ressources
utiles

La mission d’Export Outaouais est également de mettre à votre disposition des ressources utiles pour simplifier vos démarches à l’exportation. Consultez-les!

Évaluer votre potentiel à l’exportation

Définir votre marché cible

Connaître la réglementation douanière

Construire une stratégie logistique adaptée en matière de transport, d’emballage et d’étiquetage

Financer votre projet d’exportation

La mission d’Export Outaouais est également de mettre à votre disposition des ressources utiles pour simplifier vos démarches à l’exportation. Consultez-les!

Évaluer votre potentiel à l’exportation

Cette étape est la prémisse de toute démarche à l’exportation. Elle vous permet de construire votre projet d’exportation, et vous permet de prendre en considération de tous les enjeux que cette démarche comporte.

Ainsi il faudra prendre en compte 5 grands aspects pour faire un bilan de votre entreprise et évaluer sa maturité pour aborder une démarche export :

  • Définition de vos attentes : objectifs, délai de mise en œuvre, adaptation de la culture d’entreprise, des équipes et des habitudes de travail
  • Ressources humaines : nombre d’employés suffisant, responsable du projet export identifié et disponible, connaissance du commerce extérieur, connaissance des différences culturelles et linguistiques, personnes ressources externes pour faciliter le développement du projet
  • Ressources financières et juridiques : ressources financières internes pour mener à bien le projet export, connaissance des organismes de soutien, personnes ressources pour les aspects juridiques et fiscaux, connaissance de la protection intellectuelle
  • Capacité de production : ressources, matériel disponible pour répondre à la demande créée sur un nouveau marché, liens solides avec vos fournisseurs pour accroître vos commandes au besoin
  • Proposition de valeur : quels sont vos avantages concurrentiels, valeur ajoutée de l’entreprise et de vos des produits

Contactez-nous pour procéder à un diagnostic à l’exportation!

Définir votre marché cible

Définir le marché cible est un point crucial et essentiel pour mettre en place une stratégie internationale pérenne. Il convient de choisir le marché le plus porteur pour votre produit ou service. Il faut ainsi mettre en perspective votre proposition de valeur et la perception de celle-ci face à un nouveau marché et de nouveaux compétiteurs.

Points supplémentaires à prendre en compte pour définir votre marché cible :

  • Votre cible de clients à l’exportation : typologie de clients finaux, âge, milieu social, etc.
  • Demande potentielle sur le marché : analyse de marché, analyse de la concurrence, analyse du réseau de distribution
  • Barrières réglementaires et juridiques
  • Barrières logistiques
  • Réseau de distribution commerciale

Connaître la réglementation douanière

La réglementation douanière diffère selon les pays. Il est donc essentiel de bien connaître les spécificités des marchés cibles, ainsi que les conditions d’entrée pour pouvoir y préparer l’entreprise.

Le système harmonisé de désignation et de codification (SH) est la base même du tarif des douanes. Élaboré par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le SH consiste en une structure de codage normalisé et en des descriptions de produits connexes utilisés pour le commerce international.

Selon le pays dans lequel vous exporter votre produit, l’acheteur peut se voir imposer des droits de douane suite à l’importation de vos produits. En connaissant les droits de douane applicables, vous pourrez calculer votre prix à l’exportation en conséquence et adapter votre stratégie de prix afin d’être plus concurrentiel face à l’acheteur.

Pour cette raison, il est essentiel de connaitre avec exactitude le code SH de votre produit.

Les entreprises exportatrices canadiennes possèdent un avantage certain en termes d’exportation. En effet, le Canada est le seul pays du G7 à avoir conclu des accords de libre-échanges avec tous les autres partenaires de ce groupement important de pays. Cela signifie que la réglementation douanière a été assouplie pour les produits et services provenant du Canada. Il s’agit d’un point bénéfique qui facilitera le développement des produits canadiens à travers le monde.

Avant toute exportation, les entreprises doivent remplir une déclaration d’exportation et obtenir les permis et licences applicables. Les exportations vers les États-Unis sont exonérées de ces démarches. L’Agence des services frontaliers du Canada est l’organisme en charge de l’exécution de ces démarches.

Les entreprises du secteur agroalimentaire peuvent s’informer au sujet des règlements et des certifications concernant les produits alimentaires destinés à l’exportation sur le site de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

Ressources pertinentes :

Construire une stratégie logistique adaptée en matière de transport, d’emballage et d’étiquetage

Une stratégie logistique adaptée est essentielle pour la pérennité de votre développement export. En effet, le bon mode de transport permettra à vos produits d’arriver à la date souhaitée, en bon état et au juste coût.

Ainsi quatre modes de transport sont possibles :

  • Camion : moyen de transport très utilisé en Amérique du Nord. Il n’est pas disponible partout dans le monde.
  • Train : moyen de transport également très répandu en Amérique du Nord
  • Bateau : ce moyen de transport est peu dispendieux. Il convient particulièrement pour des produits volumineux, non périssables qui permettent de longs délais de livraison.
  • Avion : moyen de transport dispendieux. En revanche, il s’agit du moyen de transport le plus rapide ayant les meilleurs coûts d’assurance et d’entreposage. Il est obligatoire pour l’envoi de marchandise dans certains endroits reculés.

De manière générale, le choix du mode de transport couplera un ou plusieurs modes de transport.

INCOTERMS

Les Incoterms, établis par la Chambre de Commerce Internationale, régissent les devoirs et responsabilités entre vendeurs et acheteurs. Ils sont spécifiques en fonction du mode de transport choisi et/ou de l’utilisation d’un moyen d’acheminement multimodal des marchandises. Ils prennent une nouvelle forme à partir de 2020.

Toutes les informations sont disponibles sur le site de l’International Chamber of Commerce (ICC) dans la rubrique Incoterms rules.

Pour compléter le choix du mode de transport et de l’Incoterms retenu, il est important de choisir l’emballage approprié. En effet, ce dernier est garant du bon état des marchandises à l’arrivée et il peut également réduire les risques de vol.

L’ÉTIQUETAGE

L’étiquetage des colis d’expédition et de la marchandise sera ensuite primordial. En effet, si vos envois ne sont pas conformes aux exigences du pays d’expédition, cette dernière sera refusée. Il est donc impératif de se conformer aux lois et réglementations locales. Ces dernières pourront vous être renseignées par des partenaires locaux pour que vous puissiez vous préparer en amont. Ainsi, Affaires mondiales Canada est un excellent partenaire. De plus, les transitaires et les courtiers en douane seront les partenaires privilégiés des entreprises. Nous pouvons vous mettre en contact avec d’excellents courtiers et transitaires.

Il conviendra par la suite de choisir un réseau de distribution local pertinent et adapté à vos produits. Pour cela, vous devrez prendre en considération :

  • Les ressources dont elle dispose (financières et humaines)
  • La formation/montage/installation nécessaire pour ses marchandises
  • Le service après-vente nécessaire

En fonction de ces trois paramètres l’entreprise choisira d’être présente via un distributeur/revendeur, un agent ou en ouvrant une entité propre sur le marché d’exportation.

Ressources pertinentes :

Financer votre projet d’exportation

L’autofinancement de votre croissance hors Québec et à l’international peut être risqué surtout lors du développement d’un nouveau marché ou lors d’une première démarche d’exportation. On sous-estime souvent les ressources financières et le temps requis pour se positionner sur un nouveau marché.

Entre autres, certains délais de paiement sont longs ce qui peut avoir un impact sur votre fonds de roulement.

Plusieurs solutions financières sont mises à votre disposition par :

Pour plus de renseignements sur les programmes disponibles et pour obtenir de l’aide dans le dépôt de vos demandes, n’hésitez pas à nous contacter !

Quelques outils

  • N’oubliez pas que votre partenaire d’affaires se trouve sur un autre fuseau horaire!
  • Évaluer les risques de faire affaire dans un pays grâce à l’indice de corruption
  • Si votre produit repose essentiellement sur votre propriété intellectuelle, veillez à vérifier le niveau de protection de la propriété intellectuelle avant de faire affaire dans un pays.
  • Découvrez la carte des exportations développée par Google Canada et EDC qui regroupe les informations pertinentes des 10 principaux partenaires d’affaires du Canada
  • Procurez-vous gratuitement le Guide pas-à-pas à l’exportation du Service des Délégués Commerciaux pour avoir accès à une mine d’information qui vous aidera dans votre développement des affaires à l’international.
Logo Export Outaouais